ARROSOIR-PHILO :

Amis du questionnement philosophique… soucieux du partage d’idées, d’expériences, d’interrogations, de doutes… nous nous retrouverons pour la deuxième fois, en ce début de reprise, tant bien que mal, en essayant de voir le versant lumineux de la situation actuelle… Comment nous pouvons la vivre ensemble…

Le masque était le sujet de nos retrouvailles, lors de l’Arrosoir-Philo de septembre. La douceur de la soirée nous a permis de rester dans la Cour, donc, de déroger à son port… Il est à craindre que dans les mois qui viennent, nous préférerions nous placer à l’intérieur. Ce ne sera plus dans l’Alcôve, espace certes intime, mais justement trop intime… Nous nous placerons, avec nos distances physiques, dans la grande salle, masqués, hélas… A moins que d’ici là, la situation prenne un tournant moins anxiogène… Espérons !

C’est Nicolas qui nous présentera son sujet :

Peut-on ne pas être citoyen du monde ?

En 1949, Cahors se déclarait première ville « Citoyenne du monde », se rebaptisant Cahors Mundi. A sa suite, de nombreuses communes lotoises adoptèrent la Charte de la mondialisation. Entre temps, une mondialisation s’est effectivement imposée à l’humanité, toutefois pas celle espérée par les Citoyens du monde. Leurs attentes étaient-elles réalistes ? Avec le recul, restent-elles un idéal à atteindre ?

En tant que Lotois, de naissance ou d’adoption, nous ne pouvons qu’être sensibles à cette volonté d’ouverture initiée voici plus de 70 ans !
Un vaste sujet qui embrasse nombreuses problématiques humaines, telles les notions d’identité, de culture, de conscience de notre espèce, de fraternité…

Restons fidèles à notre méthode d’exploration de la pensée, avec respect, curiosité, bienveillance… éléments indispensables à l’expression, en toute confiance.

Merci encore à tous,
Je nous espère curieux et nombreux !
Marthe

P.S. : Pour information, Michel Auvray, auteur de L’Histoire des citoyens du monde, fera une conférence, mardi 6 octobre, 20h30, salle Roger-Laval, Figeac.