Jean Pauly brosse le paysage vivant de son bout de campagne lotoise, par touches sensibles, sursauts de mémoire, réflexions teintées d’humour…

Son texte, composé de courtes chroniques, ne manque pas de faire écho avec tendresse à notre expérience de vie entremêlant quotidien, désir d »avenir et racines.

Les photos de Jacques Thébaud illustrent ce portrait du « pays chevelu » avec talent.

Jean Pauly était instituteur rural. Il écrit des chroniques, des poésies et des chansons.

Jacques Thébaud photographie le Lot et ses différentes temporalités.