Muni de Gumbri, de guitare, d’instruments de percussion, d’une pédale loop… et de coeur, « Ucef Dajoe » défend à travers sa musique, la mixité, le partage et le mélange des cultures. Une invitation au rassemblement et à la danse, une rencontre entre les chants du Maghreb et les musiques du monde.

Bercé par les rythmes traditionnels d’Afrique du Nord, Ucef Dajoe est pris par la transe dès l’âge de 6 ans. Sans le savoir il venait de découvrir l’essence musicale qui allait définir le reste de son existence. Et pourtant, adolescent il prend le micro pour son tout premier groupe « El Korsan » et s’épanouit dans un style Gnawa Reggae fusion.

Parallèlement à ses études en management, il se rapproche des percussions en autodidacte et se voit très vite propulsé au devant de la scène grâce à de multiples projets aux styles variés.

Dajoe décide d’aller plus loin dans son apprentissage en intégrant l’école de percussion afro-brésilienne Overboys en 2012 ainsi que le conservatoire de musique de salé en 2015.

Musicien touche à tout, il rejoint les « Slatucada » dès leur création pour une tournée internationale en Espagne, en Allemagne, en Russie, et en France, dans des grands festivals comme ‘Samba Coburg festival’, Mawazine festival, Visa for music, Percumon, Samba répercussion… apportant ainsi une énergie et un savoir-faire hors norme. En 2017 il crée son premier groupe en France « Sahara Connexion » avec lequel il fait une tournée dans la région du Lot en tant que chanteur/guitariste, et devient plus tard batteur du groupe « Amnésie Internationale ».

A l’heure actuelle, il dédie son temps à de nouveaux projets mais surtout à son projet solo où il remplit le rôle de guitariste/ gumbriste/ percussionniste/ auteur/ compositeur/ Interprète.