Article paru sur Pause Café, le site de l’IUT

L’arrosoir, un café associatif, familial et culturel

Deux équipes de 4 personnes se sont associées pour ouvrir un bar associatif depuis mai 2018. L’arrosoir est un bar plein de vie et d’amour, localisé à Figeac.

Le bar est géré par l’association des Pieds en l’air. Le nom de L’arrosoir permet de faire le lien entre toutes les associations, les acteurs et les habitants de Figeac, le but est donc « d’arroser un peu tout le monde ». Le café est constitué de 5 personnes à la direction. Depuis novembre il y a deux employés qui s’occupent du bar à hauteur de 20 heures par semaine et plus d’une trentaine de bénévoles actifs.

Le bar est ouvert du mercredi au dimanche, et propose toutes sortes d’activités bien diverses ; du cours de chinois au cours d’italien, du café-langues aux ateliers pour enfants, en passant par les concerts ou des pièces de théâtre, mais aussi des ateliers dessin ou un café-philo. Il y en a pour tous les goûts. Ce qui marche très bien et plaît beaucoup ce sont aussi les soirées jeu de société le jeudi soir, où une cinquantaine d’adhérents se retrouvent pour s’y amuser.

Tous les mois de nouveaux artistes donnent vie à de nouvelles expositions pour diversifier la décoration du lieu. C’est un endroit idéal pour que toutes sortes de personnes se rencontrent et puissent échanger, alors même qu’ils ne font que se croiser dans les rues de Figeac, et c’est ce qui plaît le plus aux membres de l’association. Ce café est un vrai bar qui permet d’aider tous types de personnes. Par exemple, une journée vente de gâteaux pour collecter des fonds et aider une famille qui a tout perdu dans un incendie à Faycelles (Lot, 46) a été organisé à l’Arrosoir. La semaine d’avant c’était une journée pour les migrants, avec un spectacle organisé par ces derniers.

Bar L'arrosoir

Afin de pouvoir venir se désaltérer à L’arrosoir il faut adhérer à l’association, et il est possible de proposer des activités, des conférences, ou même passer derrière le bar pour aider. Les adhérents sont acteurs de la vie du café. Les boissons sont moins chères que les prix du marché afin d’être accessibles à tous. L’Arrosoir a mis en place le concept du « café-solidaire », c’est un café qui est payé par quelqu’un et qui peut être bu par une autre personne qui n’a pas forcément les moyens de s’en payer un.

 

Louise Martin