Le défilé de mode de la couturière Oriane Franceschini a entraîné le public de l’Arrosoir dans un tourbillon de couleurs et d’étoffes, de rires et de féminité ce dimanche 25 novembre. Un défilé organisé par Oriane et ses deux sœurs, les Figeacoises Laetitia et Raphaëlle, et scénarisé par la Toulousaine Sandrine Boisson.

Parmi les modèles, toutes bénévoles, on croise aussi la maman des trois sœurs !» Présenter une collection à l’Arrosoir, c’est une fête ! Nos bénévoles ont joué les mannequins avec bonheur», se réjouit Claire Begin, cofondatrice du café associatif de la rue de Crussol. Oriane Franceschini a créé sa marque : Oriane. Elle choisit ses tissus, dresse ses patrons, découpe, assemble et coud elle-même ses collections. Chaque série, déclinée dans toutes les tailles, se limite à un petit nombre d’unités, puisqu’Oriane passe à la création suivante dès lors qu’un coupon de tissu se termine ! Elle invente jour après jour un prêt-à-porter glamour et pragmatique, surpiqué d’un brin de friponnerie plein de fraîcheur. Des coupes naturellement sensuelles, proches du corps, sans contrainte… Robes souples à manches longues et cols en V en stretch «bleu canard» surligné de turquoise… ou bien pourpre et safran ; jupes droites boutonnées hautes en damassé argenté, ou bleu électrique ; assemblage «tout-terrain» d’un pantalon taille-haute légèrement bouffant et d’un sweat délicatement futuriste ; exquis pulls caches-cœur en chiné crème et vert vif… ou citrouille ! Chaque vêtement d’Oriane porte la griffe subtile de cette artisane inspirée qui propose ces créations quasi-uniques à des prix très doux (80 € en moyenne). «J’ai découvert ma passion en suivant des cours de couture, tout simplement !» se rappelle la modiste. Pour ne rater aucun événement d’Oriane, deux pages Facebook : La Juponnerie, et Oriane création ; un numéro : 06 50 78 91 33 ; et une adresse : la Juponnerie, 7 rue Arnaud Bernard, 31000 Toulouse.